• Leur pelage est blanc avec des restes de roux formant des sortes de rayures. Leurs yeux sont bleus. Ils sont en moyenne plus grands que les tigres normaux. Plus rares que les tigres blancs, ils font aussi les frais de la consanguinité et de l'élevage intensif.
    Leur mutation génétique s'appelle le ruffistisme.


    4 commentaires
  • Le tigre blanc avec sa fourrure magnifique et ses yeux bleus insondables fait beaucoup parler de lui. Maître des zoos, compagnon des maharajas, il fait figure d'Être à part.
    Les tigres blancs commencent à faire parler d'eux vers la fin du XIXeme siècle. C'est en effet à cette époque-là que quelques spécimens sauvages sont signalés.
    "L'ancêtre" de tous les tigres blancs est sans aucun doute Mohan, un jeune tigre du Bengale. Racontons sa triste histoire :
    Ce jeune tigre blanc naquit dans la forêt de Bandhavgarh avec ces deux (ou trois selon les sources) frères et soeurs. Le 25 mai 1951, il est aperçu par un bucheron. Le lendemain, sa mère et ses frères et soeurs sont tués par les chasseurs. Lui, est capturé vivant et recueillit par le maharajah de Rewa qui le nomma Mohan.
    Lorsqu'il fut en age de procréer, on lui présenta une femelle nommée Begum. Ils eurent deux portées, et leurs petits étaient tous de couleur rousse. Bien décidé à avoir plusieurs spécimens de tigre blanc, on croisa alors Mohan avec Radha, une de ses filles, et les quatre tigreaux qui naquirent étaient tous blancs.
    Ainsi commença le mythe du tigre blanc.
    Les quatre petits de Mohan, un male et trois femelles, furent respectivement nommés Raja, Rani, Sukeshi et Mohini. Eux-aussi furent utilisés pour perpétuer les tigres blancs.
    Mohan mourut le 19 septembre 1969 à l'age de 19 ans et 7 mois. Tous les tigres blancs descendent de cet unique individu. Mohan fut empaillé et exposé au musée privé du Maharajah de Rewa.
    Quelles sont ses caractéristiques physiques ?
    Il n'est pas très différent des autres tigres.

    Nom scientifique :
    Panthera tigris tigris car tous les tigres blancs sont des tigres du Bengale. Lorsqu'on le considérait encore comme une sous-espèce de tigre, on le nommait Panthera tigris uncia.
    Remarques :

  • Certaines personnes se sont amusées à croiser des tigres blancs du Bengale avec des tigres de Sibérie de façon à avoir des spécimens véritablement uniques et très impressionants. Ces tigres blancs n'appartiennent donc plus à aucune sous-espèce.
  • Tous les tigres du Bengale ne sont pas des tigres blancs, en fait, la majorité des tigres du Bengale sont roux.
    Taille, poids: les tigres blancs sont en général un peu plus grand que les tigres roux (donc plus lourds aussi).

    Pelage : blanc crème à coquille d'oeuf, rayures brunes ou gris-noir.

    Yeux : bleus, forcément.

    Nez : rose

    A part ces quelques détails, le tigres blanc est un tigre comme les autres. Il peut se croiser avec les autres tigres du Bengale, il a les même caractéristiques qu'eux donc le tigre blanc n'est pas une sous-espèce de tigre, et encore moins une espèce à part entière.

    Le tigre blanc n'est pas une sous-espèce de tigre. Il n'est pas non plus albinos car ses yeux sont bleus. Un tigre blanc est affecté d'une mutation génétique rare appelée leucisme. Cette anomalie engendre une absence de coloration du pelage roux.

    Pour en savoir plus, consultez l'article Fauves du Monde sur les différences de pigmentation.

    Pourquoi, alors que nous savons maintenant que le tigre blanc n'est pas une sous-espèce de tigre, en entendons-nous si souvent parler ? Pourquoi a-t-on parlé si longtemps du rare tigre blanc, le plus rare de tous les tigres ?

    Pour plusieurs raisons très simples :

  • D'abord parce que nous avons longtemps crû que le tigre blanc était réellement une sous-espèce. En effet, lors de sa découverte en 1951, la science n'était pas au niveau d'aujourd'hui.
  • Ensuite parce que l'on a été incité par les parcs zoologiques à penser cela. En effet, pour un zoo, la venue d'un tigre blanc est une vraie mine d'or, elle attire beaucoup de visiteur. Or, le but déclaré des zoos est quand même de protéger la nature et d'être l'endroit privilégié pour rencontrer les animaux et garder des spécimens vivants d'une espèce disparue dans la nature. Pour pouvoir garder et faire reproduire les tigres blancs, de nombreux zoos ont dû se justifier en proclamant le tigre blanc comme une rare sous-espèce de tigre, la plus rare de toutes. Bien évidemment, la plupart des zoos ont arrêté de dire ça depuis des années.
  • Et surtout parce que beaucoup de personnes pensent que le tigre blanc est le fameux "tigre des neiges" le confondant alors avec le tigre de Sibérie. En effet, il est facile de penser qu'un tigre blanc est adapté à vivre dans la neige, son pelage servant de camouflage, ce qui est une terrible erreur.

    Pauvreté génétique

    Les tigres blancs sont tous issus du même individus : Mohan. Pour obtenir des tigres blancs, on a donc croisé les pères avec leurs filles et les soeurs avec leurs oncles et ainsi de suite.

    Une consanguinité aussi élevée ne peut que conduire à des déformations grâves dès la naissance (photo ci-contre).

    En effet, 80% des tigreaux qui naissent blancs meurent à cause d'anomalies dues à la consanguinité. Dans les 20% restants, beaucoup ont des problèmes physiques comme des déficiences immunitaires, des scolioses, un strabisme élevé ou des troubles mentaux. En fait, les dresseurs de tigres estiment que sur 30 tigres blancs un seul est réellement en bonne santé.

    De plus, pour justement essayer de "changer le sang" ou pour les rendre plus impressionnants, les propriétaires de tigres blancs ont croisé leurs animaux avec d'autres tigres roux appartenant bien souvent à une autre sous-espèce que Panthera tigris tigris. Le tigre ne peut plus servir pour un programme de sauvegarde de l'espèce. De plus, la lignée des tigres blanc est très souvent incertaine.

    En fait, avec la consanguinité et les reproductions inter-sous-espèces, aucun tigre blanc ne peut être utilisé pour un programme de sauvegarde des tigres.


3 commentaires
  • Tigre noir

    On a longtemps crû que les tigres noirs n'existaient pas mais en 1993 une peau de tigre noir a été confisquée par la police. Il ne s'agit pas de mélanisme comme pour les panthères mais plutôt d'un élargissement anormal des rayures. Sur le dos, elles se rejoignent totalement, provoquant l'illusion d'un tigre noir.


    2 commentaires
  • Les Tigres bleus ou Tigres Maltais

    Ces tigres n'existent absolument pas. Il s'agit d'une fantasmagorie qui n'existe que dans les romans. Toutes les photos que l'on peut trouver sont des photos montages.


    4 commentaires
  • Lion blanc

    Le lion blanc, comme le tigre blanc, n'est pas une sous-espèce. En effet, dans une même portée il peut y avoir un lion blanc et un lion de couleur normale. La couleur blanche est due à une anomalie génétique récessive rare, le leucisme.


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique